Remords G(C)acher

5 février, 2015

A tes côtés je me suis sentie fière, je me suis sentie belle ou peut être me suis-je simplement sentie vivre

Loin de toi j’ai découvert ma force et ta plus grande faiblesse

Lentement je me suis noyée jusqu’à m’oublier, la seule chose dont je suis encore certaine c’est combien je t’aime

Aujourd’hui j’espère déceler en toi le remord d’un abandon si violent, j’espère que tu le ressente,

Eternellement, je te désire encore, je te rêve toujours et je pense à toi,

Parce que tu le mérite, parce que c’est finalement la seule chose que j’espère t’avoir laissé

Xérès de mes nuits, je me suis enivrée de ta personne jusqu’à l’ébriété

Pourvue que la solitude t’emplisse désormais puisque ce fut ton souhait

Indépendamment de ma volonté

Si seulement…

Amitié

3 février, 2015

Dans la vie il y a des hauts et des bas, depuis tout petit on te dit que ta famille c’est le plus important car elle sera toujours la pour toi. En effet on ne choisit pas sa famille, les liens du sang persisteront quoi qu’il advienne mais justement comme on ne choisit pas sa famille ce sont des liens imposés à nous qui ne nous renvoie en rien une image objective de nous même.

La jeunesse nous laisse croire que nous sommes exceptionnels, que toutes les personnes qui nous entourent persisteront à nos côtés alors que la réalité nous veux séparés. En grandissant chacun part étudier aux quatre coins du pays et parfois même aux quatre coins du monde puis les vies se construisent indépendamment les unes des autres. En prenant du recul on se rend compte qu’il ne reste plus beaucoup de personnes à nos côtés et que les gens que l’on pensaient être nos amis se sont finalement égarés sur les chemins sinueux de notre vie. Malgré ce constat je reste intimement convaincu que l’amitié est la plus belle preuve d’amour pour l’homme car c’est une preuve objective d’une réalité subjective. Quoi de plus objectif qu’une tiers personne sans lien familiale avec nous ? Quoi de plus subjectif qu’un sujet lui même pris dans un instant isolé ?

Nos amis sont finalement les seuls être à nous connaitre vraiment sans vraiment nous connaitre. Et pourtant je suis persuadée que nos vrais amis sont les seuls que nous n’avons pas besoin de connaitre, nous les comprenons, nous les vivons, nous les aimons.

 

 

Evasion

2 février, 2015

Une soudaine envie d’évasion…regroupement de pensées :

  • La vie est courte et pourtant on passe notre vie à rêver ce qu’on pourrait faire, à fantasmer notre bonheur sans savoir se saisir de la réalité. Depuis quelques jours j’ai décider de vivre, de vivre pleinement les événements qui se présentent à moi.
  • Si tu es triste et que tu baisse la tête, lève juste tes yeux et tu verra au loin une lumière, la lumière de la vie qui n’attend que toi.
  • Soit acteur de ta vie et la vie se déroulera selon le scénario que tu auras choisis.
  • On est libre et maître de nos choix ?! C’est ce qu’on veut nous faire croire. Demande toi ce que tu désire et ce qui motive tes envies.
  • Regarde toi dans une glace, souvent, et savoure ton image car tout ce que tu vois est éphémère et mérite d’être considéré à sa juste valeur. Tu es beau.
  • Si tu écoute ton corps il saura te soutenir. Si tu maltraite ton être il se dérobera sous tes pas. Respecte toi.
  • Si tu crois connaitre le malheur c’est que tu ne l’as pas vécu. Souris.
  • La vie est un parcours sans fin où à chaque pas les obstacles se complexifient. N’oublie pas que tu n’es jamais seul.
  • Tu n’as pas la force de changer le passé alors ne regrette rien et agit pour changer ton futur.  Bas toi pour être heureux.