Vice de Vie [Essai n°2]

Il est 20h quand Antoine fini sa journée. Fatigué, épuisé, lessivé, ou même vidé sont autant d’adjectifs qui pourraient le qualifier. Au volant de sa Porshe il fend la nuit tel un aigle qui fend le ciel. Sur un fond de musique classique il s’évade quelques instants…

Arrivé chez lui, il pousse la porte avec faiblesse et désespoir pour retrouver le néant de sa vie. Antoine à vendu tout ce qui meublé l’intérieur de son appartement, soit disant, pour retrouver une certaine liberté. Il pénètre à l’intérieur en trainant des pieds pour aller rejoindre l’unique fauteuil présent dans la pièce. Il s’écrase lourdement dans le fond de son fauteuil, se saisit de la bouteille de chartreuse restée posée là et se sers un verre.
C’est dans cette pièce vide et en savourant cette délicate substance qu’il est confronté à sa propre réalité. Antoine est seul et rien ne pourra changer cela. La solitude physique qui l’entoure désormais n’est que le symbole de son néant émotionnel, de son refus d’attache au monde qui l’entoure. Et pourtant en cet instant, il décide de prendre son I-phone pour contacter son ex-compagne. D’un simple message il retrouve le sourire, d’une simple réponse il se sentirait comblé. Depuis qu’il a quitté Johanna sa vie ne tourne plus rond mais difficile de faire face à cette réalité. Difficile car Antoine n’aspire qu’à une chose : la liberté. Il définit cette liberté comme une indépendance inébranlable envers tous ce qui l’entoure. Dans cette quête sans fin il a mis un terme à toutes ses relations, de la simple relation amicale en passant par celles amoureuses sans oublier celles familiales. Actuellement si on devait définir Antoine en 1 mots ce serait sans hésiter le terme d’égoïste qui lui collerait à la peau.

Cela fait maintenant 3 mois qu’il a quitté Johanna sans aucune raison et sans aucune explication et pourtant chaque soir il ne pense qu’à elle et chaque jour il n’espère qu’elle. Johanna c’est une jeune femme qu’il a rencontré un soir dans un bar, elle est grande, fine, avec d’immenses yeux bleus et une bouche bien dessinée. Les cheveux courts elle revendique sa différence et d’un sourire elle éblouie son entourage. Cette rencontre, Antoine n’a jamais voulu la voir comme une rencontre amoureuse, comme un coup de foudre. Pour se protéger de ses sentiments et de la dépendance qu’impose l’amour, il a refusé de Johanna tout attachement. Mais le temps renforce les sentiments et après quelques mois de relations Antoine à dû faire face à ce qu’il ressentais. Ensemble ils ont vécu une histoire bien particulière entre amour et interdits. Pris dans une ambivalence émotionnelle entre son besoin de liberté et son amour pour elle, il a fini par la quitter sans avoir la force de lui dire les choses en face.

C’est donc seul face à ce verre de chartreuse qu’il repense à tout ces moments passés aux côtés de Johanna, à son sourire, à son regard, à ses cheveux. C’est dans ce moment en suspens qu’il ressent son odeur et qu’il se remémore la chaleur de son corps et la douceur de sa peau. C’est à ce moment-là, et seulement à ce moment-là qu’il prend conscience de son erreur. Il lui envoie un sms, sms que l’on pourrait trouver tout à fait banale mais qui pourtant, venant d’Antoine, signifiait beaucoup…

 

 

Il est 20h lorsque Johanna sors de cours, elle quitte l’université d’un pas pressé pour enfin se reposer d’une journée bien chargée. Une fois chez elle, elle se prépare une soupe qu’elle sirote allongée sur son canapé en regardant la télé. Ces images qui défilent à toute vitesse devant ses yeux, l’incitant à consommer toujours plus et à croire en des fantasmes absurdes lui font repenser à Antoine. Avec Antoine elle avait su trouver un équilibre entre son désir de changer la société et son rejet de la conception de couple qui lui était imposé. Dans une relation passionnée, bien que complexe, elle a su découvrir les joie de l’indépendance et retourner à ses désirs  les plus primaires en lien avec la nature. Lorsqu’Antoine l’a quitté sans la revoir, Johanna a traversé une longue période de doute, effondrée elle ne croyait plus en rien. Elle a refusé les attentions qu’on lui portait et elle s’est enfermée dans sa solitude pour se protéger. 3 mois ce sont maintenant écoulés depuis la séparation. Johanna va mieux et lorsqu’elle repense à Antoine c’est avec une certaine amertume relevée d’une pointe de nostalgie. Cela fait maintenant un certains temps que Johanna a abandonné l’idée de le revoir et d’obtenir des explications.

Il est 21h lorsque son téléphone sonne, Johanna tend maladroitement son bras pour attraper son portable posé sur le coin de la table basse.  Elle se redresse pour lire ce sms qu’elle vient de recevoir. A la vue du message son corps se raidit, son visage se fige, ses yeux s’écarquillent, Johanna se frotte les yeux, elle n’y croit pas. Abasourdie elle reste un moment immobile, tenant son portable à bout de doigts l’écran affichant le message d’Antoine : « J’aimerai te revoir ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire